Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

URBANISME & DEMOCRATIE LOCALE

S'il y a bien un domaine ou la démocratie locale doit s'exprimer c'est bien dans le cadre de l'urbanisme, et de l'aménagement du territoire, au point que c'est très reglementé: PADD (projet d'aménagement et de développement durable), PLU (plan local d'urbanisme), SCOT (schéma de cohérence territoriale), Agenda 21 (actions pour le développement durable), PPRI (plan de prévention des risques inondables). D'un projet d'urbanisme de quartier à des choix d'évolution générale les Réunions de concertation sont obligatoires avant de mettre un projet à l'enquête publique ou l'aspect règlementaire est examiné par les commissaires enquêteurs après requêtes des habitants et ce n'est qu'après les délibérations en conseil municipal et d'agglomération que les permis de construire peuvent être déposés, ou que les travaux peuvent commencer.

Ce respect des règles démocratiques locales doit être absolu car si un citoyen découvre tardivement une décision qui le gène, une emprise pour un chemin piéton qui traverse son terrain par exemple, ou encore une barre d'immeuble devant son pavillon il se verra répondre c'est trop tard vous auriez du faire une requête avant, d'ou la necessité d'informer.

Si l'urbanisme irrite aujourd'hui c'est bien parce qu'il ne respecte pas ces règles. Ce mardi 10 mai à l'AERA sur le thème 'Cultures et règles urbaines', une personne connue pour son militantisme de gauche à pourtant interpellé Daniel BENYHAIA pour, après moultes précautions en référence aux anciens élus, dire qu'aujourd'hui la démocratie locale ne fonctionne pas à Toulouse. Colère de BENYHAIA, répondant que dans les réunions l'on voulait se faire les élus, etc.....

Défense pitoyable car de gauche, du centre, vert ou de droite peu importe il faut appliquer les règles de démocratie locale. Le cas de l'îlot Lapujade inscrit dans la modification n°5 du PLU sans concertation préalable est criant. Pire ce même 10 mai, à la même heure qu'à l'AERA se tenait au Capitole la réunion de concertation sur le réaménagement du square de Gaulle déjà inscrit dans la modification complémentaire n°5 à l'enquête publique le 30 mai or les travaux sont largement engagés et les arbres centenaires abattus (pour les anciens rappelez vous la mésaventure du parking Esquirol, ou la ville fût obligée par le préfet de reboucher les excavations pour procédure irrégulière) Mais il est vrai que BENYHAIA ne veut pas écouter les associations et les habitants, il l'a dit sur radio France Bleue (si vous avez une difficulté pour l'écouter chargez gratuitement VLC média player)

France bleu 110421 France bleu 110421

Nous ne sommes pas à Toulouse dans l'ex Roumanie de Céausecu, ni dans les territoires occupés d'Israël, ni en Chine ou l'on rase des quartiers entiers ici nous sommes en France nous saurons le faire comprendre.

Un autre cas irritant concerne le projet d'urbanisme Marengo-Matabiau-Périole-Raynal-Michel-ange qui concerne le sud de Borderouge et surtout les flux automobiles qui viendront traverser notre secteur en liaison avec la rocade et le BUN. Nous avons eu une réunion de concertation le 9 juillet 2010 ou seul un programme d'étude a été annoncé. Mais rien d'autre alors que pourtant la ville achete terrains et maisons et détruit à tout va, les élus disaient ne rien avoir décidé.

M blog 1

M blog 2

Surprise nous découvrons ils ont fait appel à Europan 11, organisme qui aide à révéler de jeunes talents professionnels de la conception architecturale et urbaine d'Europe pour proposer des solutions sur Raynal et le Raisin. C'est une très bonne initiative en soi mais la surprise vient de la lecture du compte-rendu de leur visite le 24 mars 2011.

On lit en page 1 'Aussi les projets ne sont astreints à aucun règlement d'urbanisme. Le PLU actuellement en vigueur n'est donc pas à prendre en considération' et en page 2 'Les bâtiments existants sur le site du projet ne présentent aucun intérêt particulier et seront vraisemblablement détruits' (les propriétaires seront ravis de l'apprendre)Bref exit les réunions de concertation, exit les recommandations des commissaires enquêteurs, exit le PLU, et après.....

Les études sont donc faites, ils semble que tout sera rasé sauf les lignes ferrées et les ateliers d'entretien SNCF au point que l'urbanisme considère les 4 hectares du Raisin en foncier mutable.A quand la concertation ???

M blog 3-

M blog 4-

M blog 5

M blog 6

M blog 7

M blog 8

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

tititlse 18/05/2011 00:23


Ce petit message juste pour vous préciser concernant les batiments qui ne représentent aucun intérêt architectural et qui sont amenés à être détruits, celà correspond aux ateliers municipaux (dont
les batiments apparaissent en rouge).
Ils font partie de l'emprise de 4 hectares du projet d'intervention du concours Europan 11. Seule cette parcelle fait à présent partie de ce concours, même si des orientations concernent les
surfaces adjacentes, l'impact le plus important va concerner dans le voisinage les emprises au nord de la Gare Raynal vouée à devenir un pôle mutlimodal et platerforme de distribution en ville.

Au contraire, le concours Europan 11 va être un formidable moteur de démocratie car il va permettre de donner un aperçu de ce qui peut être fait et être mené à être visualisé. Disons que cet aspect
du concours va permettre d'aborder les mutations du quartier Raynal-Raisin et uniquement ces emprises.

Il est normal que le PLU actuellement en vigueur ne corresponde à rien car il concerne des emprises vierges d'urbanisation d'habitat (ce sont uniquement des emprises industrielles ferroviaires et
les ateliers municipaux qui vont être détruits et déplacés.)

Cordialement,


cqborderouge 23/05/2011 14:29



Rien que pour vous alors mais ouvert à tous bien sur c'est ça la démocratie. Que vous vouliez défendre vos amis élus est compréhensible mais pas au point de dire que le PLU doit suivre les avis
des urbanistes, non! Un PLU doit être l'expression d'une volonté politique élaborrée avec les habitants, sans concertation cela a un nom c'est la dictature.


Quant à l'étude demandée à Europan11 lisez donc le texte oui les ateliers du Raisin seron rasés mais l'étude va bien plus loin je cite: il est important de considérer le site dans sa totalité. Ce
travail doit être mené à l'échelle du territoire. Et plus loin: La structure urbaine de pénétration du faubourg, la rue du faubourg Bonnefoy ainsi que l'avenue de Lyon sont à conserver (mais
entrent dans l'étude) et encore: les bâtiments existants sur le site du projet ne présentent aucun intérêt particulier et seront détruits mais les présences végétales privées arborées elles si et
pour terminer: Des propositions peuvent être rajoutées au programme qui a été fourni logements, hôtels, bureaux, services, commerces sur 4 hectares. Bref défendez les si vous voulez mais ne
rajoutez pas votre langue de bois à celle des politiques et je vous rappele que ce blog n'est pas un forum, même si je vous réponds