Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

Maintenir la sérénité à Borderouge

Nouveau le 20 septembre : L'opposition s'en méle aussi, nous avons reçu ce jour la copie d'un courrier adressé au Maire Pierre Cohen et au Préfet, par l'ancien Maire devenu Député Jean Luc Moudenc.

De la part du Maire nous attendons sa réponse, ou au moins une réaction, car nous ne pouvons pas attendre que l'Etat classe ou non les Izards en Zone de Sécurité Prioritaire.

Une association culturelle du sud du quartier a déversé son lot habituel de haine sur le Président dès que nous osons 'stigmatiser' les délinquants qui font une si mauvaise réputation au Izards, nous n'en avons cure, ces réactions sont celles d'aveugles face aux problèmes.

lettre JL Moudenc

Nouveau le 16 septembre : le journal la Dépêche du samedi 15 septembre fait état d'une demande des élus de classement des Izards en ZSP (zone de sécurité prioritaire) Merci aux élus d'avoir compris qu'il était temps de ne plus se voiler la face et de reconnaître que la délinquance de ce quartier est fortement enracinnée depuis très longtemps et qu'il était temps d'agir.

Si notre action a été utile tant mieux, mais ce n'est pas la l'important, c'est l'on ai réagit.

Le CQB n'est pas politiquement correct et ne le sera jamais, néanmoins nous évitons de trop parler d'insécurité venus souvent de quartiers difficiles, tel Izards, Bourbaki, Rixens ou Amouroux, notre quartier est calme, il doit le rester et pour cela notre environnement doit être maîtrisé.

Cependant nous sommes à l'écoute des habitants et si certains responsables font l'autruche nous sommes bien obligés de les secouer. Ne pas faire de vagues pour laisser croire que ces zones sont tranquilles, qu'avec de nouveaux logements neufs les fauteurs de troubles et les délinquants seront heureux et ne créerons plus de problèmes à la communauté, est utopique.

Le travail de la police doit être soutenu par les élus et par les juges. Quand l'on sait que selon la police, un traficant gagne 50.000€ par mois, que s'il est arrêté il continuera à en recevoir 25.000€ en prison en partageant le profit avec un second le temps de son emprisonnement, que les gamins qui servent de guetteurs touchent 100€ par jour, ce n'est pas avec un appartement neuf, ou même des Rolex offertes qu'on les persuadera de travailler ou d'aller à l'école.

Le Mirail a connu de nouveau des excès cet été mais ce n'est pas le seul quartier, il est de notre devoir de réveiller les endormis qui sont censés nous protéger, nous avons donc écrit au Maire, ci-dessous notre courrier

le Maire 1209 insécurité 1

Le Maire 1209 insécurité 2Le lendemain de ce courrier le CQB a subi le vol d'un caddie plein à ras bord de journaux de quartier en cours de distribution. Ridicule, con, imbécile, mais peu importe, loin de nous abattre cela nous renforce dans notre détermination.

Le surlendemain un ado de 16a a été agressé à la station de métro par 3 jeunes individus qui lui ont oté son polo de marque et arraché son I-Pod, blessé au visage il a dû être évacué aux urgences à la clinique St Jean par les pompiers (la Dépêche du 8 septembre)

Sur les bâtiments neufs de la rue Paillole qui passera secteur Izards si la révision du PLU est votée en l'état, certains individus ont anticipé et comme les chiens qui lèvent la patte pour uriner en marquant leur territoire, ils ont tagué Izards.

Rue Paul Paillole 12-09-10 Tag

Des vitres d'abris bus ont été brisées avenue Bourgès-Maunoury.

Notre chargé de l'handicap André Cazenave parti en vacances a été cambriolé, des objets de valeur et de famille lui ont été dérobés.

Des femmes de ménages sont ulcérées de ramasser les déchêts de jets de poubelles des étages rue des Bouquetins et impasse Ayral, pourtant il y a des ascenseurs, neufs, ce n'est pas leur ancien Mirail.

L'association Bien vivre aux 3 Cocus dénonce également certains faits, mais étant plus politiquement corrects ils en informent les intermédiaires, qui ne font que transmettre et qui donc ne servent à rien, nous écrivons nous, en direct.

Nous ne ferons pas de commentaires c'est assez explicite

Cette copie de courrier sera envoyée au Préfet et au Contrôleur général de la police départementale, s'il demeure lettre morte auprès des élus locaux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article