Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

L'urbanisme au nord modification n°5 du PLU

Tout d'abord une explication sur le PLU (Plan local d'urbanisme), il a remplacé le POS (Plan d'occupation des sols), et l'original a été voté le 19 novembre 2004 en conseil municipal, après que fût élaborré le PADD (Projet d'aménagement et de développement durable) avec de nombreuses concertations et réunions de travail auxquelles nous avions participé. Ce PLU a déjà eu des modifications. La dernière, la n°4 a été repoussée par l'enquête publique en 2009, puis elle fût amendée en 2010 pour être adoptée en décembre 2010.

Aujourd'hui la n°5 est à l'enquête publique jusqu'au 16 mai et la n°6 devrait l'être avant l'été ou à la rentrée. Il ne devrait s'agir que de modifications mineures or nous constatons des modifications importantes notamment dans nos secteurs du nord ou après Borderouge et la zone Michel-Ange sur la n°4, c'est Lapujade et Lalande sur la n°5, et rien hélas aux Trois Cocus.

Si vous êtes concerné et si vous souhaitiez faire des remarques, allez les inscrire dans les registres de l'enquête publique à la communauté urbaine du Grand Toulouse derrière la médiathèque.

Dans ces modifications n°5 Borderouge n'est plus touché mais la Révision générale du PLU vient d'être lancée et il semble que nous serons à nouveau concerné. La révision est une refonte totale dont l'étude durera deux ans. Nous devrons être très attentifs car seules 2 concertations sont prévues et le lobbying qu'exerce certains promoteurs avides de profits influence trop aujourd'hui l'inexpérience de l'urbanisme de certains élus. Borderouge et environs ci-dessous.

PLU 1 2011 Borderouge

Les habitants parlent souvent de la gène qu'induisent des constructions en hauteur au dessus des secteurs pavillonnaires que ce soit des Toulousaines ou de l'habitat plus récent, ils ont raison. La surface de la ville de Toulouse est supérieure à celle de Paris, l'on peut densifier à Toulouse sans obliger des habitants à déménager face à un cadre de vie qui n'est plus celui qu'ils souhaitent. Par contre, construire 3 tours de 100m de haut sur la zone de Montaudran tel qu'envisagées est tout à fait une méthode acceptable sur cette zone pour autant que le projet d'urbanisme soit aéré.

Les zonages des pièces réglementaires sont au nord l'UA3, l'UA4, l'UB1 pour l'essentiel, l'UE1 lui ne concerne que les zones artisanales et le NL les zones vertes. Dans le cadre de la hauteur que dit le règlement, d'abord qu'en UA4 et UB1 l'on ne peut construire qu'en R+3 pour une hauteur maximale de 12,50m, et en UA3 c'est R+4 hauteur maximale 15,50m.

Les constructions sur voie doivent répondre à une autre règle pour la hauteur (Hv). Pour l'UA3 et l'UB1 c'est Hv=L c'est à dire que la hauteur d'une construction ne peut pas excéder la dimension horizontale de la rue. En UA3 la règle est Hv=4/3L soit les 4/3 de la dimension horizontale de la rue. Ci-dessous ce point du règlement en UA3.

PLU-art-8-et-9-UA3.jpg

Pourtant à Borderouge nord zoné UA4 (R+3) nous aurons du R+5, 6, 7, 8 et même R+10, et la modification n°5 prévoit sur PLU 4 1 Lapujadele secteur Lapujade qui vient de passer sur la modification de UB1 à UA3, des R+8. Les règles du règlement sont démenties par un nouveau point de ce même règlement (ci-contre) qui ne limite en rien la hauteur devant des équipements publics.

Grace à la création de ce document graphique du règlement il n'y a plus de règlementation de la hauteur pour autant que devant le bâtiment vous ayez un nouvel espace public. 

Ce qui est scandaleux, c'est que sans limite de hauteur tout est permis ici ou ailleurs 30, 50, 100 m et oui pourquoi pas!

A Borderouge c'est le cas avec la place nord, ce serait le cas à Lapujade face aux espaces verts.

 

Espaces verts de Lapujade que l'urbaniste propose de relier à ceux du parc de la Marouine, sans pouvoir dire comment car il est vrai qu'avec la voie ferrée qui surplombe les terrains seul un tunnel sous-voie est possible, sinon c'est une utopie.

 

Sur Lapujade vous trouverez ci-dessous les plans graphiques avant/après de la modification n°5 et la transcription sur ces plans graphiques du projet d'urbanisation. C'est le projet d'un urbaniste qui a été inscrit dans le PLU, et vous y trouvez aussi une ligne rouge qui court le long de la rue. C'est une emprise classée routière la ER894 qui est incrite pour l'élargissement de la rue de 2 à 3m ce qui provoquera la démolition des maisons en front de rue.

PLU 3 2010 Lapujade

PLU 2 2011 Lapujade

PLU 4 Lapujade

Sur ce secteur Lapujade l'urbanisme veut passer en force, il n'y a pas eu de réunion de concertation. Pire en juillet 2010 lors de la réunion à Bonnefoy sur le futur pôle Marengo Matabiau Raynal Michel-Ange il fût répondu à des habitants de Lapujade ne vous inquiétez pas vous n'êtes pas impacté (un mot courant de l'élu du coin)

En fait ce sont les élus qui ont été 'impacté' à la réunion le 13 avril par la colère des riverains.

L'élu à l'urbanisme ne cesse de dire que lui fait un travail sérieux et répond à la radio France bleu qu'il n'a pas a écouter les associations et les habitants, pourtant autre lieu autre méthode.

Aux 3 Cocus nous avions eu en septembre 2009 la présentation par 3 urbanistes de projets et après que les habitants aient donné leur avis, les élus en ont choisi un, celui d'Obras. Le projet devait être amendé selon les souhaits des habitants, lesquels avaient surtout insisté sur la démolition des tours, acceptant d'en reconstruire en BBC.

A la réunion du 14 avril nous attendions des avancées, la prise en compte des demandes des habitants, une première esquisse, et bien non une lancinante répétion des propos d'Obras d'il y a 1 an 1/2,même pas de programmation, une perspective vers 2025, en prenant le temps, oui de ne rien faire, et pourtant la c'est urgent. Ci-dessous les 3 Cocus mais il n'y a rien à voir.

PLU 5 2011 Trois Cocus

Toujours sur nos secteurs nord une 3ième méthode à Lalande, celle-la nous la connaissons c'est celle des zone d'étude tel qu'à Michel-Ange les L123 2a ou l'on gèle les terrains, ou les habitants ne peuvent plus construire, ni vendre d'ailleurs même pas faire des travaux pendant pendant 5 ans, voilà les emprises:

PLU 6 LalandeVoila donc 3 méthodes rien que pour nous au nord, et la seule ou il y a eu concertation avec les habitants est au point mort. Pour les autres c'est plutôt la méthode au choix de l'ex tyran roumain Caoucescou ou celle chinoise, mais pas la concertation publique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

je sais plus... 29/04/2011 20:20


Les habitants parlent souvent de la gène qu'induisent des constructions en hauteur au dessus des secteurs pavillonnaires que ce soit des Toulousaines ou de l'habitat plus récent, ils ont raison. La
surface de la ville de Toulouse est supérieure à celle de Paris, l'on peut densifier à Toulouse sans obliger des habitants à déménager face à un cadre de vie qui n'est plus celui qu'ils souhaitent.
Par contre, construire 3 tours de 100m de haut sur la zone de Montaudran tel qu'envisagées est tout à fait une méthode acceptable sur cette zone pour autant que le projet d'urbanisme soit aéré.

un bel exemple de NIMBY !!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nimby


cqborderouge 30/04/2011 19:24



Nimby? oui et non! nous serions pas opposé à avoir des tours devant la porte à partir d'une création dans un ensemble structuré pour cela. La défense à Paris est un quartier agréable sans
contraste choquant avec du pavillonaire, à Lyon au quartier la Part Dieu la tour cylindrique est tout à fait en harmonie, sur Borderouge nous ne nous sommes pas opposé à du R+10 dès 2006 nous
voulions des variations de hauteur. Par contre oui du R+8 au dessus de pavillon est pour nous une ineptie d'urbanisme. Oui je sais je ne suis pas un urbaniste, mais un habitant à l'écoute des
autres et leur imposer un mde de vie qu'ils ne veulent pas c'est non. Appelez cela une demarche Nimby si vous voulez ça ne me gène pas. Ce qui me gène c'est la tour qui longtemps a gaché la
perspective vers Jolimont et maintenant améliorée grace à la madiathèque. Mais c'est vrai toutes les écoles d'urbanisme disent mettez un immeuble haut il sera le repère symbole des habitants du
quartier. Ca ce n'est pas nimby mais absurde et même si nous devons densifier il faut rester à l'écoute car dans les quartiers ce sont des gens qui y vivent, avec leurs envies à eux.