Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

L'OAP dite Izards-Trois Cocus

Compléments d'informations en rouge:

Début décembre 2011 lors de la commission de quartier a été présentée, entre autres sujets, une OAP (Orientation d'Aménagement et de Programmation) dite, Izards-Trois Cocus. A peine avons nous eu le temps de nous étonner du périmètre d'étude et dire qu'il n'était pas compréhensible qu'une partie de Borderouge qui inclus les secteurs Durand, Bouquetins, Rostand quasi construite soit intégrée dans un aménagement à venir, que nous avons changé de sujet. Notons que les compte-rendus ne font pas état de notre remarque.

OAP Izards Trois Cocus

Rappelons que le secteur 3 Cocus sur lequel existe la cité HLM des Izards, a fait l'objet d'un concours d'urbanisme qui a été attribué en février 2010 à l'équipe OBRAS, ce secteur est donc déjà programmé et une OAP ne lui apporte rien.

Rappelons que la zone sur Borderouge est dans une ZAC, autrement dit c'est plus qu'une OAP puisque la ville via OPPIDEA en a la maîtrise du foncier, à tel point que tout y est construit ou en phase de l'être et que donc une OAP n'a rien à faire là.

Il n'y a là aucune Orientation à donner ni sur l'Aménagement, ni sur la Programmation, d'un côté le concours d'urbanisme était la pour ça (sinon il ne sert à rien) et sur Borderouge non plus, la programmation est terminée.

Nous sommes la sur un simple plan de communication pour cacher le fait que depuis l'attribution à AUBRAS rien n'ai été fait sur les 3 Cocus. C'est au point qu'une énième concertation sur 15 ans, après celle de 2004 et de 2009 est en cours avec Respublica une agence parisienne, juste limitée aux 3 Cocus. Peut être aussi que les promoteurs hésitent à tenter de construire là pour vendre des logements si proches des Izards et cela expliquerait qu'ils achètent partout sauf sur cette zone. Peut être aussi que présenter dans une OAP une partie déjà déjà construite (à Borderouge) rassurerait les promoteurs parisiens. Il semble aussi que la ville voudrait obtenir des subventions du type du GPV et qu'il faut cela élargir le périmètre d'études initial des 3 Cocus en intégrant une partie de Borderouge (neuve) en zone sensible, peut être! Cette OAP est tellement absurde que l'on peut tout supputer.

Or les conséquences sont graves pour le secteur de Borderouge, les rares habitants informés nous disent, nous avons acheté cher sous le label Borderouge et nous allons être déclassifiés en Izards avec pour résultat une perte d'image et les conséquences financières en cas de revente.

Rappelons que depuis 10 ans le CQB prône le rapprochement avec les 3 Cocus mais pour permettre à ce quartier de se hisser au niveau de Borderouge, et non pas dévaloriser nos secteurs. Pourquoi toujours choisir la facilité il faut que les 3 Cocus se rénovent oui, mais c'est la qu'il faut agir.

Le conseil municipal de ce vendredi 27 janvier 2012 va délibérer sur ce sujet, nous vous communiquons ci-dessous la délibération et le dossier d'étude du secteur des Izards qui nous paraît être réaliste tant dans l'analyse de situation que dans les préconisations (nous vous conseillons la lecture de la page 9), la nous sommes d'accord, c'est le périmètre ci-dessus qu'il faut revoir.

IZARDS 3 COCUS janvier 2012 IZARDS 3 COCUS janvier 2012

Si la lecture du rapport paraît cohérente hors quelques anomalies disant que le quartier est sensible le soir (c'est vrai pour les voitures qui brulent) mais les trafics se font de jour au vu de tous le monde devant la boulangerie et le tabac-presse (les commerçants l'ont rappelé en réunion de concertation). La page 24 met en évidence le reclassement des habitants à déloger des Izards à proximité dans de nouveaux bâtis de Toulouse habitat. Les constructions qu'ils réalisent actuellement sur Borderouge rue Olympe de Gouges ne peuvent être destinées qu'à cela

Non seulement ce secteur de Borderouge sera appelé Izards mais c'est bien les habitants de la cité des Izards que l'on veut installer la!

Apprenant dans la journée du 26 janvier, peu avant la réunion de bureau du quartier qu'en concertation le 24 il a été annoncé au habitants  des locataires des bâtiments de Toulouse Habitat du 1 au 6 rue des faons, de loin le secteur le plus 'difficile' des Izards, qu'ils allaient être relogés à proximité rue Olympe de Gouges nous avons interrogé les élus en rappelant que nous avons toujours été favorable à la mixité, mais jamais aux regroupements.

JM FABRE a répondu ce ne sera pas le cas mais qu'il se renseignera pour savoir si de tels propos ont été tenus

Pas besoin d'interroger longtemps, sur le dossier joint à la délibération municipale du 27 janvier 2012 que vous avez ci-dessus, nous lisons en page 24 sur 3.3 Habitat Toulouse à Les relogements: habitat toulouse prévoit la livraison d'environ 550 logements en 2012 et 2013. Ces logements seront localisés dans le nord de la ville et 20% seront proposés aux locataires impactés par cette opération de démolition. En parralèle, Habitat Toulouse enclenchera dès le 1ier trimestre 2012 le relogement des locataires des bâtiments situés 1 à 6 place des faons et 2-4 rue des chamois (68 logements) Or le seul batiment en fin de construction d'Habitat Toulouse sur nos secteurs nord est celui de la rue de Gouges, qui donne derrière l'école Jean ZAI, proche de la future SMAC, face à une résidence qui avait créé il y a quelques années une milice pour se défendre face aux incendies de voitures. On va transférer les problèmes des Izards à Borderouge et renommer ce lieu Izards, c'est irresponsable!

Qu'une société parisienne de concertation, qui ne connait rien à l'histoire de nos quartiers, qui ne sait rien de de l'insécurité connue la depuis plus de 20 ans accepte en simple conciliation le regroupement de ces personnes comme chose naturelle de conciliation se comporte de façon incompétente, cela créera plus de problèmes qu'ils croient en résoudre.

Les quelques habitants informés des secteurs concernés nous ont exprimé leur colère, alors certes il faut se battre pour faire renoncer la ville à cette extension du périmètre d'étude à Borderouge, elle est inacceptable. Se battre est devenu urgent, écrivez au Maire vos sentiments, nous informerons par la Lettre CQB puis nous pétitionnerons!

Si la ville ne modifie pas son approche c'est lors de l'enquête d'utilité publique sur la révision du PLU au printemps 2013 qu'il faudra déposer des dizaines et des dizaines de requêtes auprès de commissaires enquêteurs

Une commission de quartier doit être un lieu de débat pas un exposé de ce que les élus ont décidé, si cela avait été le cas nous ne devrions pas nous battre,

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

L'architecte 25/07/2014 14:22

Mince, je me suis perdu dans les années 90.
*remonte dans son tardis*

cqb 25/07/2014 19:25

c'est vrai ça date maintenant, pas des années 90 mais de 2012. Nous avons gagné et fait reconnaÏtre les droits des habitants du quartier, des associations se sont crées, ont été efficaces en soutenant le CQB et l'ancien Maire a retiré son projet. Heureux ? nous oui