Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

RESPECT DES ARBRES ET DE L'ENVIRONNEMENT ?

Avant et après
Avant et après

Avant et après

Nous ne sommes pas le seul quartier à nous plaindre de gestion égarée d'élus.

Mon ami Michel MASSOU du quartier Croix de Pierre n'a pas pu empêcher l'abattage de 235 platanes, de l'avenue des platanes (rajouter au nom de la rue "abattus" sera nécessaire).

Le prétexte déclaré à l'abattage est toujours le même "état sanitaire". Ainsi sans concertation, à la stupéfaction des riverains, des platanes avaient été abattus en 2009 en bord de canal aux Ponts jumeaux pour construire des logements. Avec les même motifs ils ont tenté d'abattre ceux de la route d'Albi pour un passage en site propre de bus, les associations toutes liées derrière Agir les en ont empêché. A chaque série d'abattage d'arbres l'on fait le même constat, la rareté d'aggravations sanitaires. C'est le cas en 2017 près de l'Oncopole ou la véritable raison est le passage du téléphérique urbain et sûrement les constructions de bureaux et logements à venir. Bref avec la canicule l'effet béton sans la protection du feuillage amplifie la chaleur, merci la ville.

A Borderouge les cas sont rares, certes en 2009 j'ai du me faire attacher au Mûrier de la ferme Niboul qui lui est protégé par une loi, puis il y a eu un nouveau risque en 2016 mais j'ai des promesses pour sa protection maintenant. En soutien à des journalistes aimant la nature je suis aussi intervenu en centre ville, j'en ai sauvé mais hélas pas deux du square Wilson 'qui gênaient la vue vers le magasin de fringues de l'épouse de Daniel Benyhaia l'ancien élu à l'urbanisme'. Ici pour ceux, remarquables et donc protégés, abattus par des promoteurs j'ai obtenu de leur faire replanter des arbres adultes, c'est déjà ça.

Mais bon, près de l'Oncopole ils sont plus à plaindre que nous, si l'on y replante des arbres, des chênes dit-on !!, les riverains auront de l'ombre dans 40 ans

Les excellentes études de présentation aux habitants du quartier par Michel MASSOU homme hautement crédible, répertorié au tribunal administratif comme commissaire enquêteur, qu'il a réalisé avant et après l'abatage valent la peine d'être regardées, les voilà ci-jointes

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article