Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

LES INVESTISSEMENTS A BORDEROUGE ET A TOULOUSE

Comme d'habitude je me refuse à polémiquer mais il est de notre droit de citoyens de faire le constat des promesses tenues et celles qui ne le sont pas.

Rappelons les règles pour les ZAC (zone d'aménagement concerté) telle celle de Borderouge, TESO, Cartoucherie, Montaudran Aerospace et autres. Les projets de ZAC doivent être déposés en préfecture avec la délimitation de la zone, le projet d'urbanisation précis, et le budget qui doit obligatoirement être équilibré, achats de terrains et les équipements prévus d'une part et la vente des terrains aux promoteurs d'autre part.

Donc les achats de terrains, de maisons et la réalisation de voiries, d'équipements sociaux et culturels sont financés par les promoteurs acheteurs de la  ZAC, remboursant ainsi les dépenses de la ville. Ce n'est donc pas un investissement mais un plan d'aménagement du territoire.

A Borderouge une exception sur l'équilibre financier, en 2012 la municipalité COHEN a octroyé un prêt de 2 millions d€ à OPPIDEA pour équilibrer les comptes de la ZAC. Est-ce à cause du Métronum non prévu? Cela ne devrait pas être le cas puisqu'il s'agit d'un équipement de la ville non de quartier, il en est de même des jardins du Muséum. Ce qui était prévu à Borderouge fût le parc de la Marouine bien sûr, le stade Sastre, une halle couverte qui au fil du des projets devint salle de spectacle et d'animation puis un cinéma (là rien à voir dans les comptes c'est juste un bail emphytéotique pour le terrain), la salle de sports, le parcours sportif, le skate parc, le parcours VTT, la friche culturelle l'Imprimerie et le tout fût réalisé avant 2008 (hors le cinéma bien sûr qui arrivera bien un jour) il restait prévu, la maison de quartier et des ados à faire.

Les sportifs étant nombreux à Borderouge nous réclamions un gymnase, ceux des Lycées Croix-Daurade et Toulouse-Lautrec sont réservés aux dits Lycées. L'équipe COHEN a planché dessus puis l'espoir est venu lorsque l'élue de quartier candidate au conseil départemental fît inscrire dans ses tracts la promesse d'un "complexe omnisports, gymnase, piscine". Las, après qu'elle ait été battue je lui ai demandé en réunion publique ce gymnase: "c'est au conseil départemental de le faire pas à la Mairie". Je vais être poli là, même si elle se moque de nous, c'est la ville qui décide des équipements sportifs, culturels et des écoles, certes le conseil départemental peut aider financièrement et les élus concernés M.C. FARCY er V. GIBERT sont disposés à assumer un partenariat, je m'en suis assuré. Ah les promesses de campagne !

Au niveau de Toulouse et de la Métropole c'est pareil, après avoir augmenté de 15% nos taxes locales, sur la ville et la métropole, subi la hausse des CLAE et cantines, celle de tous les services publics pour financer des investissements, on ne voit pas grand chose de réalisé. Le PS a tracté en avril 2016 son opposition, c'est de bonne guerre, je ne retiens du tract que la facture publiée. Dans le même temps le Maire annonçait 4 milliards d'investissements de 2016 à 2020 avec un inventaire à la Prévert. Le parc des expositions à Beauzelle projeté depuis 2007 si loin de Toulouse que les salons ne seront que professionnels, les Ramblas aux allées J. Jaurès que l'équipe Cohen devait faire, le plan propreté (on en a un tous les 3 ans), le Grand parc Garonne oui ce projet date de 2006, ils se le transmettent tous et à ce rythme ce ne sera pas fait avant 2030, l'auditorium St Michel le lancement du projet était promis pour août 2016 or le Maire vient juste de visiter la prison éclairé par des lampes torches, les caméras de vidéo surveillance, après Montaudran aérospace et TESO sont des ZAC dont les achats de terrains sont quasi terminés, puis la candidature à l'UNESCO (voyages et réceptions), la 3ème ligne de métro (cela concerne smtc TISSEO pas la ville) la ligne LGV (la personne ne sait comment financer autant de milliards pour gagner 15 mn entre Bordeaux et Toulouse, en juillet nous gagnerons 1h grâce à Paris Bordeaux.

Une nouvelle promesse du Maire faite en avril 2016, une redistribution du produit fiscal aux toulousains en 2019 (eh oui les municipales sont en 2020). Sinon publié par Actu Toulouse en mai 2016 voici les 5 grandes promesses qui ne seront pas tenues.

LES INVESTISSEMENTS A BORDEROUGE ET A TOULOUSE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article