Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

LES RISQUES SUR LA DETTE DE LA FRANCE

LES RISQUES SUR LA DETTE DE LA FRANCE

Dire que la campagne électorale est minable n'est pas un scoop, un sondage révèle que 81% des français en sont déçus et je ne vais pas perdre mon temps à débattre du pourquoi ni du comment, ce n'est pas mon rôle ici, votez comme vous le voulez.

Moi c'est la dette de 2.200.000.000.000 euros qui me préoccupe il faudra bien là payer un jour. Tous les mois nous empruntons pour payer les fonctionnaires, tous les ans nous payons les 40 milliards des intérêts de la dette. Nous avions de la chance malgré l'augmentation de la dette nous bénéficions de taux bas avec la couverture de la BCE et de l'Europe, les prêteurs avaient confiance en la France. Or déjà en janvier le taux est monté à 0,66%, aujourd'hui il oscille entre 1,13% et 0,95%. Nos voisins ont des taux plus faibles, l'Allemagne 0,215%, la Hollande 0,26%, l'Espagne qui n'est pas encore sortie de la crise retrouve la confiance avec 0,58%.

Le tableau ci-dessus ne peut pas être contesté il émane du ministère des finances, à vous de voir si les gabegies financières de certains programmes en valent la peine.

Les médias sont très énervés parce que certains candidats ne sont pas aux ordres, je pense à Jean Jacques Bourdin (RCM et BFMTV) qui s'insurge et fort en colère avec ses commentateurs politiques jeudi 13 ont osé insulter les français en nous traitant d'incultes politiques (ah ça quand on ne suit pas leurs 'instructions' ils ne sont pas content). A France inter c'est Laurence Bloch la directrice nommée par François Hollande qui peine à les faire venir (les candidats se permettent de refuser des invitations dit-elle). Il faut dire que les questions des journalistes sont souvent déplorables, elles portent plutôt sur la personne que sur les programmes, le sondage révèle d'ailleurs les parti pris des médias, c'est éloquent.

Les plus réfractaires à se soumettre aux exigences des médias sont François Fillon, Marine le Pen, Benoît Hamon les plus maltraités de médias comme le sont aussi tous les petits candidats. Cette campagne laissera des traces mais il faut dire qu'avec un Président qui n'a pas osé se représenter car MOIPRESIDENT avait promis de ramener les déficits à zéro, réduire la dette, relancer la croissance, terrasser le chômage, et résultats ? Rien!

LES RISQUES SUR LA DETTE DE LA FRANCE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article