Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE

Les scandales dus au traitement des animaux dans les abattoirs français se multiplient, en voilà un nouveau particulièrement cruel survenu durant des mois à l'abattoir du Vigan dans le Gard. L'abattoir pourtant classifié made in France, certifié bio, situé entre Millau et Alès dans le parc national des Cévennes était présenté comme exemplaire. Ce scandale arrive 4 mois après celui de l'abattoir d'Ales proche, et c'est à nouveau l'association L.214 qui le révèle avec des vidéos insoutenables (en fin d'article).

Nous avons des règlementations, françaises et européennes qui imposent l'étourdissement des animaux avant l'abattage. Mais les dérogations accordées pour l'abattage type hallal ou casher avec étourdissement léger avant l'égorgement sont maintenant généralisées en France. Or cette méthode permet à certains personnels de se comporter cruellement. Les religions imposent des méthodes issues d'un autre âge et si je peux comprendre l'abstinence, dite jeûne chez les catholiques et ramadan chez les musulmans, tuer un animal en lui tranchant la gorge, même devant un Imam, est pour moi barbare, la souffrance est évidente.

Ce type d'abattage moins couteux, déroge aux règles françaises et européennes. Des abattoirs se disent maintenant mixtes, or l'égorgement vide l'animal de son sang (jugé impur) empêche les cuissons traditionnelles françaises, bleues, saignantes ou à point, pour ne citer que cela, dès lors, le renom de notre cuisine à travers le Monde reconnue par l'UNESCO va en pâtir.

Pas de doute dans nos boucheries de quartier la traçabilité est claire et les éleveurs fournisseurs souvent de proximité. Pas de doute non plus pour ceux qui veulent de la viande hallal ou casher leurs boucheries sont parfaitement identifiées. Le trouble est toujours dans les grandes surfaces, il n'y a pas d'indications sur les étiquettes, seul le code de référence de l'abattoir y figure. il faut donc, si nous voulons de la viande de bétail abattu selon les règles françaises et européennes consulter le répertoire des abattoirs. Face au millier d'abattoirs dont la grande majorité pratique l'égorgement, l'association OABA a établi une liste qui permet de savoir qu'elle est la pratique d'abattage (voir en fin d'article). Certes il serait plus simple de voir sur les étiquettes le mode d'abattage, mais le ministre Le Foll et les deux plus gros lobbys et opérateurs français, Jean Rozé et Charal avec leurs multiples filiales ont toujours refusé de me répondre.

Reste la provenance, et loin de moi la pensée qu'à l'étranger la viande soit de moins bonne qualité qu'en France. Il n'empêche qu'avec les normes européennes se rajoutent en France des normes supplémentaires qui coûtent cher à nos producteurs si elles nous donnent une qualité supérieure autant en profiter. Hélas le logo Viande Française en étal des Hyper, emballés, sous-vide, plats préparés, conserves, correspond rarement à l'origine, Il suffit que l'animal ait été abattu et ou découpé en France pour obtenir le label qui ne veut donc rien dire. Il y a 2 ans lors des manifestations d'éleveurs de porc breton Charal a refusé de se rendre à la réunion imposée par le ministre avec les éleveurs il continue à acheter le porc industriel allemand, à l'abattre et le découper en France pour nous le vendre Viande française (je boycotte). Il serait utile de voir sur les étiquettes 'élevé en France', mais le ministre Le Foll sur ce point reste là aussi silencieux, comme les 2 grands lobbys les abatteurs/découpeurs des groupes Rozé et Charal.

Pourtant des chaines de magasins d'origine étrangères (le Lidl belge) indiquent le lieu d'élevage, France, Hollande, Allemagne, le lieu d'abattage et de découpe. On est pas plus cons qu'eux, ce qui est possible chez eux doit l'être dans les chaînes Hyper françaises. Il arrive d'en trouver au Carrefour Market de Borderouge sur des produits régionaux, d'autres sûrement le font pourtant ce devrait être obligatoire partout. Or les lobbys ont le pouvoir face aux élus soumis, il est donc inutile d'accuser l'Europe de ces maux, c'est nous, et nos gouvernements qui sommes fautifs.

Les appellations Hallal et Casher elles sont claires, mais aucune pour ce que souhaite le français continental sur l'abattage règlementaire et même pas sur l'origine du bétail, (cela sans mettre en cause la qualité des élevages européens, qui n'ont pas à respecter les sur-normes françaises). Pas de doute dans nos boucheries de quartiers la traçabilité est claire et les éleveurs sont de proximité. Pour les hypers il faut décoder l'étiquette, voir quel est l'abattoir en consultant la liste établie par l'association OABA pour connaître le mode d'abattage (pas de l'origine). J'avoue une joie réelle en voyant que le Président Trump ne veuille pas de l'accord de libre échange avec l'Europe, cela nous évite d'avoir du bœuf américain aux hormones, labellisé viande française, juste par la découpe.

 

lettre à SVA Jean Rozé, Charal et au ministre Le Foll

liste des abattoirs avec les codes de chacun

Ci dessous vous trouverez l'article de l'association L214 qui agit sur les dérives des abattoirs et la vidéo (à éviter de montrer aux âmes sensibles) sur les faits du Vigan

SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE
SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE
SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE
SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE
SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE
SCANDALES DES ABATTOIRS ET AVOIR LE CHOIX DE NOTRE NOURRITURE

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article