Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

HYPERLOOP & MAGLEV, L'AVENIR IMMEDIAT DE L'APRES TGV

HYPERLOOP & MAGLEV, L'AVENIR IMMEDIAT DE L'APRES TGV

Toulouse Métropole, l'Occitanie et la start up californienne HTT (Hyperloop Transportation Technologie) ont signé un accord d'installation à Francazal d'un centre de recherche avec une piste d'essai d'un km de long.

Hyperloop, après un 1er essai dans le désert américain de son type de transport à sustentation magnétique passe à une étape supérieure chez nous à Toulouse. C'est un peu le retour au pays du transport par sustentation inventé par l'ingénieur Bertin (sur coussins d'air il est vrai). Cette technologie revient donc un peu en France, grâce aux supraconducteurs.

Sur un article le 3 mai 2015 toujours lisible ici, je traitais du TGV et autres moyens de transports mais pas de l'Hyperloop non encore médiatisé par ses essais. Je rappelais avec photos et vidéos en appui, que le train à sustentation de l'ingénieur Bertin, l'Aérotrain, avait été testé longuement avec succès près d'Orléans en 1965, qu'allemands, japonais et chinois écrivaient la suite, et donc les américains aujourd'hui.

Le TGV, inspiré du TOKAÏDO japonais qui roulait déjà en 1962 à 300 km/h sur la ligne Tokyo - Nagoya fût mis à l'étude par Alstom. Il avait été préféré à l'Aérotrain qui lui finit incendié.

Pendant qu'Alstom étudiait le TGV en France, l'Allemagne elle, livrait dès 1979 à Frankfort des TRANSCOP inspirés de Bertin, et déjà à sustentation magnétique.

Notre TGV ne fût inauguré lui qu'en 1981. S'il est certes un progrès indéniable sa technologie ne peut plus évoluer (sur rails, il décolle, l'accident récent en essai de vitesse près de Strasbourg le révèle) Le coût de l'infrastructure est trop élevé, il plombe les investissements en technologies nouvelles, peu vendu à l'étranger, le matériel est cher face aux TGV allemand et espagnol.

Le TRANSRAPIDE allemand à sustentation magnétique lévitant à 430 km/h en exploitation avait été préféré en 2003 à notre TGV roulant à 320 km/h à Shangaï. Le Japon lui, à son MAGLEV (magnétic lévitation train) qui à 603 km/h battait le record de vitesse en avril 2015, il lévite à 500 km/h en exploitation commerciale (Tokyo - Nagoya 30 mn).

Les chinois ont réussi les essais d'un SUPER MAGLEV dont la technologie diffère quelque peu de l'HYPERLOOP. Tous deux utilisent la sustentation magnétique non pas en soulevant le convoi mais font léviter les cabines ou capsules de transport dans des tubes sous vide pour léviter sans contact. Pour léviter on utilise la sustentation magnétique en appliquant la règle mathématique d'une force de 4,2 Tesla (unité de flux magnétique) pour compenser la gravité terrestre. 

Ce qui diffère entre les deux technologies est que les MAGLEV aimantent toute la ligne de transport avec des rails de guidage en cuivre, alors qu'avec l'HYPERLOOP le système magnétique est embarqué, les rails de guidage sont juste en aluminium, moins coûteux et plus souple d'exploitation.

HTT espère atteindre avec l'HYPERLOOP les 1200 km/h et souhaitent réaliser en 2019 les 1ers transports de marchandises, puis en 2021 les 1ers transports de passagers.

Les chinois, très ambitieux , envisagent avec leur SUPER MAGLEV 2900 km/h et veulent relier la Chine via la Russie aux USA par un tunnel magnétique sous le détroit de Beering

C'est loin d'être de la science fiction, le futur est là à notre porte. Et puis cerise sur le gâteau HTT va recruter pour commencer 50 collaborateurs en 2017 à Toulouse.

 

technique du Maglev

technique du Maglev

embarquement sur l'Hyperloop

embarquement sur l'Hyperloop

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article