Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

LE METRO INONDE

LE METRO INONDE

Le métro ligne B a été inondé, une première en 23 ans, ce serait une canalisation d'eau potable qui a pétée à proximité de la station Saint Agne. Oui bien sûr c'est possible, s'ils le disent c'est sûrement vrai mais quand on justifie les dégâts par le froid régnant à Toulouse non, l'on se moque de nous.

Un défaut d'entretien oui mais pas de fêlure due au froid comme il est affirmé, sinon les villes du nord, Lille, Amiens, Nancy, Strasbourg n'auraient plus d'eau ni de métro. Moi-même j'ai vécu 15 ans en Belgique ou tous les hivers nous connaissions des -10 et -15° l'hiver, or jamais je n'ai été privé d'eau, l'eau potable est courante, elle ne peut geler dans les canalisations enterrées dans nos climats, dans le nord nous veillons juste à protéger les robinets extérieurs avec de la paille. Mais ici à Toulouse, rien ne gèle même si nous avons frôlé les 0°, surtout pas de l'eau courante enterrée et protégée dans le sol.

La ville et TISSEO sont en droit d'exiger une indemnisation de la part de Valeo le gestionnaire, la société a failli. Nouveau ou ancien réseau en ce lieu peu importe, Valeo doit payer.

LE METRO INONDE
LE METRO INONDE
LE METRO INONDE

L'inquiétude vient aussi de la réaction des services. Là nous avons une ligne de métro qui subi des dégâts qu'il va falloir évaluer, avec une inondation en journée à 9h30, avec plus de 2 m sous le pont SNCF, une ligne Saint Michel Marcel Langer - Ramonville  interrompue 48h minimum, et une station Saint Agne fermée elle, pour de nombreuses semaines. Certes c'est grave, coûteux mais nous pourrions connaître pire.

La prévention sur l'entretien des réseaux n'a pas été assurée par Valéo, certes, mais face à cet incident la rapidité d'intervention est aussi en cause, et on peut avoir des inquiétudes.

En cas d'inondation de la Garonne quand l'alerte est donnée, le fleuve devient torrentiel, il court à 25km/h, renverse tout sur son passage, et une fois l'alerte donnée en montagne nous ne disposons que de 8 heures (Paris 4 jours), pour mettre en place les dispositifs de protection, dont la fermeture du métro. Il va falloir être plus réactifs.

La crue centennale de 1875 a fait des centaines de morts, précédée de celles de 1727, 1772, suivie de celles de 1885, 1958, 1977, 2007, 2013 et d'autres aux alentours de 4m. On a connu aussi le débordement des nappes phréatiques, les crues de l'Hers, nous avons eu les avis du CESE conseil économique, social et environnemental nous alertant sur les risques, et pourtant la Préfecture et le PLU qui jusqu'alors avait toujours intégré la crue centennale ont régressé le risque, il a été raboté au seul lit de la Garonne.

De nombreux articles sur le sujet ont été publié ici, je citerais celui d'octobre 2010 sur le PPRI (plan de prévention des risques inondables), celui sur la crue de 2013

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article