Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

LE MÛRIER DE LA FERME NIBOUL (et complément)

le mûrier quasi centenaire sans détérioration en 2005

le mûrier quasi centenaire sans détérioration en 2005

Nouveau complément, lettre à Marie-Pierre CHAUMETTE adjointe au Maire chargée des espaces verts

A l'heure ou va commencer la construction attendue de Ciné Borderouge il faut rappeler que le Mûrier en bordure du terrain destiné à sa construction est protégé. Une loi protège depuis le 4 février 1941, tous les mûriers, il est bon de le rappeler aux élus et constructeurs.

Les 1ers Mûriers furent plantés sous le règne d'Henri IV en 1495 qui disait ' c'est l'arbre le plus utile qui existe, il permet la récolte des cocons de soie, il a des fruits délicieux et un bois utile pour se meubler'. Les mûriers servirent à l'industrie du ver à soie, en 1660 la France en comptait 5 millions qui au début du 19ème produisaient 26.000 tonnes de soie. La sériciculture alimentait alors l'industrie des soieries lyonnaises, mais l'ouverture du canal de Suez en 1869 a permis à la soie venue d'Orient de provoquer le déclin de la filière française.

Dès lors le bois de mûrier servi à la conservation du vin du bordelais, mais aussi en incorporant des copeaux dans les cuves à son vieillissement

Ces arbres vivent longtemps, ils sont le témoignage d'un passé qu'il serait coupable d'ignorer. La loi les protège, si l'on touche à celui de la ferme Niboul, le pénal sera de rigueur.

En mai 2012 un riverain nous a alerté par une photo en voyant un tracto-pelle 'élaguer' le mûrier de la ferme Niboul pour la construction d'un parking provisoire, la réaction a été immédiate. Ayant alerté les médias et les riverains nous étions dès 8h sur place le 29 mai pour empêcher la destruction du mûrier. Certes à la vue de la mobilisation et des caméras des médias les travaux furent interrompus et il nous fût garanti que l'on ne toucherait plus au mûrier. Le Maire Pierre Cohen le confirma par courrier le 27 juin 2012 en annonçant que l'on ferait un élagage utile.

Rappelons qu'au pied du mûrier une trappe cache l'accès d'un puit lequel communique par un réseau de tunnels de briques vers d'autres lieux (personne ne s'est donné la peine d'examiner ce réseau).

Suite à cet article un riverain lanceur d'alerte m'informe que les grilles de protection mises en place en 2012 ont été ôtée (le risque est donc plus grand) qu'une 205 bleue gare sous l'arbre et donc sur la dalle instable (et lourde) du puits, que le creux de l'arbre sert de poubelle. J'ai donc écrit à l'élue chargée de l'urbanisme (copie ci-dessous) et alerté les services de l'élue de quartier via le Secteur nord par courriel

LE MÛRIER DE LA FERME NIBOUL (et complément)
LE MÛRIER DE LA FERME NIBOUL (et complément)
LE MÛRIER DE LA FERME NIBOUL (et complément)

LETTRE à Mme LAIGNEAU chargée de l'urbanisme

LETTRE à Mme CHAUMETTE chargée des espaces verts

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

carine 09/12/2016 08:55

Nous habitons à côté : que pouvons nous faire pour aider ? Nous allons surveiller ce qui s'y passe et qui prévenir pour agir en urgence si besoin ?
carine

cqb 09/12/2016 13:55

oui il faut que je sois prévenu en urgence si on y touche, je complète l'action avec un courrier à Marie Pierre Chaumette l'élue aux espaces verts qui aujourd'hui au conseil municipal fait classer un arbre remarquable à protéger

carine 09/12/2016 09:16

Entendu c'est dans mes cordes !
bonne journée

RABOISSON 09/12/2016 09:03

Dans un premier temps prendre des photos de l'arbre sous différents angles en matérialisant les limites de la construction.
Jacques Raboisson

RABOISSON 07/12/2016 15:06

Bonjour,
Effectivement il y a quelques craintes que ce bel arbre soit touché durant les travaux. De plus depuis un certain temps une voiture stationne sous cet arbre (205 bleue) en toute impunité. Le tronc évidé sert aussi de poubelle. Une protection à minima serait utile (clôture encerclant l'arbre) pour bien signifier ce que représente cet arbre. D'autant que le passage de piétons est plus intense depuis que le chemin public a été squatté par une entreprise privée afin de stocker son matériel.
Merci encore pour vos articles
Jacques RABOISSON

cqb 07/12/2016 17:24

merci pour vos alertes, je viens d'envoyer un courrier à l'élue chargée de l'urbanisme. Depuis l'incident de 2012 une clôture protégeait l'arbre si elle a été ôtée ce n'est pas bon signe. Quant à la 205 elle ne peut garer que sur la dalle instable qui protège le puit, si elle culbute dedans ce n'est pas grave sauf bien sûr si un passager est à l'intérieur.