Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

INSECURITE GRAVE A PALEFICAT

Des habitants de Paleficat subissent insultes, menaces corporelles et de biens de la part de jeunes marginaux sans contrôle depuis 3 ans, logés par la Mairie.

Le quartier de Paléficat mené par son association s'est bien battu à l'automne pour éviter l'installation de 'roms' dans un champs entouré de pavillons mais éloigné de tout, école, magasins, et même transports en commun, c'était du 'on vous fourre là pour que l'on ne vous voit plus'. La ville avait fini par comprendre que leur solution était inadaptée.

Les jeunes que la ville a installé dans la longère de 200m² du 39 impasse de Tocqueville il y a 3 ans après restauration à grands frais répondent à la même logique municipale d'éloignement des gêneurs du centre-ville. On les loge là, à l'abandon, loin de tout pour qu'ils ne dérangent pas le centre-ville, ils font donc leurs nuisances à l'abri ailleurs. Les interventions de la police municipale peuvent se multiplier elles ne servent à rien et l'élue sans pouvoir, semble décidée à ne rien faire non plus. Les riverains sont laissés exposés à tous les risques.

A la demande de l'association Vivre à Paléficat je prends le relais pour tenter de les aider, les menaces sont agressives, une plainte a été déposée, il faut en finir. Oh certes vis à vis de la ville qui demeure amorphe je ne pourrais pas faire mieux que Vivre à Paléficat. J'ai prévenu les élus il y a 48h que je vais médiatiser, de proposer une solution rapide et rien le silence, ils sont muets ou en voyage. Ils m'obligent donc à informer le plus de monde possible sur l'inaction coupable de la municipalité, car les menaces sont précises.

Je vais communiquer aux Médias bien sûr, les écrits et télévisés, sur les réseaux du CQB, sur nos blogs, sur Facebook, sur Tweeter, sur Médiapart et informer de la situation les ministres concernés.

Puisque la Ville ne veut pas agir, il faut que le plus de personnes sachent comment, avec quelle négligence elle gère ces problèmes. Le plus troublant est que les migrants installés aux Izards, qui eux ne perturbent pas la moindre personne, mais se sachant rejetés par la municipalité, partent peu à peu vers d'autres cieux plus cléments au nord-est de l'Europe.

Dans ce cas honte à nous la France, qui ne respectons plus les valeurs des Droits de l'homme au point qu'Amnesty International nous fustige, sur la restrictions des libertés au même titre que des pays dictatoriaux. Et bien sûr sur la gestion des migrants et il n'y a pas que Calais.

Pour éviter tout risques disant que je manipulerai l'opinion, ci-dessous les textes originaux venus des personnes concernées.

INSECURITE GRAVE A PALEFICAT

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article