Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

LE POINT SUR BORDEROUGE EN 2016

Depuis la création du CQB en décembre 2002 nous voyons passer les élus. Avec chaque équipes nous avons connu des périodes oû, par fierté, par orgueil, les élus de quartier ont à chaque nomination joué un rôle de chef je sais tout, je décide.

Puis peu à peu, ils nous écoutaient, nous et d'autres, sans trop le montrer, peu importe, le quartier progressait, les projets fleurissaient. La méthode semble enrayée aujourd'hui, les Maires délégués aux quartiers à Toulouse n'ont quasi aucun pouvoir décisionnel, hors du détail dans le cadre de leurs mini-budget. Tout se décide au Capitole, rien à voir avec les villes oû il existe des Mairies d'arrondissement, c'est vrai que là les Maires y ont un vrai pouvoir, ici ce ne sont que des courroies de transmission. A Paris, Lyon et Marseille chaque Maire est élu par arrondissement et avec son conseil il a légitimité à décider pour son arrondissement, le Conseil municipal ne débat lui que de la politique générale de la ville.

Malgré cela, avec les Maires délégués, il y a eu ici dans le passé une écoute réciproque qui se traduisait par un soutien des propositions remontées au Capitole et pas seulement l'écho de la voix descendante des maîtres de la ville. En 2008 avec l'équipe Cohen il y a eu des difficultés, puis l'écoute est venue, nos contre-arguments pris en compte. Ils ont appris, corrigé des idées utopiques non applicables, et réalisé que nos démarches n'étaient en rien politique, que nos propositions venaient de notre expérience, du terrain, des besoins des habitants, de l'aménagement du quartier. En fait notre objectif but était d'aider à réaliser ce que JL Moudenc voulait faire de Borderouge dans sa 1re mandature, un quartier exemplaire.

Aujourd'hui la pompe est désamorcée, le CQB a reçu une lettre vindicative et des directeurs de services des courriers cinglants. Dommage, il y a dans cette équipe de véritables compétences, ils sont même nombreux, je note proche de nous Maxime BOYER, le Maire délégué aux Minimes qui fait un travail formidable reconnu par toutes les associations et les habitants.

Il y eu donc durant 13 ans des études débattues, des projets concrets et des promesses. Voilà ci-dessous le projet d'aménagement tel que présenté en 2015 par OPPIDEA le réalisateur des ZAC de la ville. Les projets de Mairie, Poste, Maison de quartier et des ados sur les plans de 2012 qui suivent ont disparu en 2015. Il reste le projet cinémas avec deux aléas de taille puisque un parking dit provisoire a été construit en 'dur' en 2012 sur l'emplacement, et que l'Utopia qui devait construire là, est en difficulté financière au point que le cinéma du centre-ville de Toulouse est en vente afin de se concentrer sur celui de Tournefeuille.

Dernière minute: Le conseil municipal de Toulouse, d'hier 11 novembre, a voté l'approbation de bail à construction du complexe cinématographique de la Maourine par la SARL Ciné Borderouge. Bonne nouvelle c'est sûr et si l'on ne sait pas qui ils sont peu importe, la question aujourd'hui est: Ou irons nous garer, à quand le silo?

LE POINT SUR BORDEROUGE EN 2016
LE POINT SUR BORDEROUGE EN 2016
LE POINT SUR BORDEROUGE EN 2016

Sur plans d'aménagements de 2012 vous retrouvez donc la Mairie, la Poste, disparues en 2015 or les privés promoteurs et commerçants ont investi sur l'affirmation municipale de l'installation de divers services et des cinémas. Ils attendent aussi la réalisation du BUN (boulevard urbain nord) qui devait drainer les populations des communes du nord de Toulouse de Gratentour au Carré de la Maourine, or le vote du budget de 170 millions nécessaire pour le réaliser, a été réduit à 30 millions. Pourtant c'est JL Moudenc qui est l'initiateur du BUN, les 300 m lancés par l'équipe précédente et inaugurés en catimini à l'automne ne serviront qu'à relier l'échangeur réalisé par l'ASF. Cela freine la dynamique du quartier, la commercialisation des zones de chalandise, des plateaux d'entreprise, des cafés restaurants indispensables à la vie de quartier, et même de l'hôtel prévu ainsi que des logements étudiants

Serait-ce un manque de courage du Maire de quartier de ne pas oser affirmer qu'il n'y aura pas de poste, de ne rien faire pour obtenir au moins une boîte aux lettres que pourtant la Poste vient de nous promettre. Et affirmer que si, si la Mairie avec des locaux associatifs on va la faire, là derrière, ah bon mais ou? elle ne sait pas trop et nous non plus, ce qui est sur c'est qu'elle n'est plus sur les plans. Promettre c'est bon pendant les campagnes, mais là il faut agir!

Pas d'information, pas de débats, la commission de quartier de l'automne 2015 renvoyée aux calendes grecques, je crains qu'il ne faille attendre 2020 avec de nouveaux élus pour que le quartier soit doté de services.

Les privés eux ont été actifs, les logements ont été construits, la financière Borderouge de Belin Carrefour a joué le jeu, le Carrefour Market fonctionne bien, les commerces installés au nord et au sud sont performants. Il leur manque à eux aussi les services prévus, La Poste, la Mairie, le BUN, et un assouplissement des conditions de location/vente des commerces de toute la zone, car sans vraies règles économiques acceptables les difficultés perdureront.

Et puis Mesdames et Messieurs les élus, pour ceux qui n'avez pas de formation à vos fonctions prenez des cours, vous avez droit à des congés formations et comme l'AMF est conscient des lacunes de certains, il vous en propose même par internet dès ce mois ci.

avouez que l'hôtel Accord qui était prévu avait de la gueule
avouez que l'hôtel Accord qui était prévu avait de la gueule

avouez que l'hôtel Accord qui était prévu avait de la gueule

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article