Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

Loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'Etat

Examiner cette loi du 9 décembre 1905 instituant la laïcité en séparant les églises de l'Etat, avec les conditions qui l'ont précédée, permet de faire un état des lieux et de saisir ce qui peut être fait ou pas, notamment pour le financement des lieux de culte.

Rappelons qu'elle fût rendue nécessaire car dès 1794 la convention nèe de la révolution saisi les biens des églises, ils deviennent propriété de l'Etat. Puis en 1801 le concordat de Napoléon réintègre l'église catholique, dès lors la tension sera vive jusqu'au début du 20ème siècle. La loi de 1905 sur les associations et les congrégations religieuses de toutes confessions, fait la France laïc, et calme enfin les esprits. La séparation de l'Etat et de l'église est consommée, il n'y a plus de culte reconnu, les organisations cultuelles deviennent associations de droit privé, l'Etat devient propriétaire des biens meubles et immobiliers qu'il se réserve le droit de confier à une association cultuelle. Le risque serait grand de revoir cette loi.

Rappelons qu'églises, temples et synagogues ont toujours été construites grace aux dons des pratiquants, la loi n'y déroge pas. Le judaïsme et les chrétiens que l'histoire à divisé ensuite en catholiques, protestants et orthodoxes sont là depuis deux millénaires, dire de la France, comme de l'Europe d'ailleurs, qu'elle est chrétienne est une vérité. 

Les musulmans eux ont été contenus hors de nos frontières en Espagne en Al-Andalous durant le moyen âge avant que les Espagnols les repoussent. Certains maghrébins, pas toujours musulmans restèrent en France à la fin de la 1ère guerre mondiale, mais c'est en 1962 que l'immigration débute, certains arrivants refusant l'intégration, conservent leurs rites et coutumes et très naturellement leur religion, quelle quelle soit.

Politiques et religieux annoncent des chiffres fantaisistes sur les pratiquants de tous courants or les recensements interdisent la question d'apartenance religieuse. Les chiffres les plus précis ne peuvent être que ceux du ministère de l'intérieur établis auprès des groupes religieux eux-mêmes (réalisés en 2006 par Jean Pierre Machelon).

Le catholicisme demeure très largement majoritaire, l'IFOP a confirmé que 65% des français se déclaraient catholiques (80% en 1970, 90% en 1905).

L'agnostisme progresse, plus de 25% de français rejètent toute religion en se disant athée.

L'islam est devenue la 2ème religion avec certes beaucoup de diversités d'expression. C'est 6% de la population française. En fait ils seraient 2 à 3 millions a pratiquer sur les 5 à 6 millions d'origine des pays de l'Islam.

Le protestantisme demeure stable 2% de la population 395.000 personnes y inclus les évangéliques et les pentecôtistes.

Les chrétientés historiques, 750.000 personnes, ont un développement notable, c'est le cas des églises orthodoxes (300.000), apostoliques arméniennes (300.000) mais aussi orientales telles celles copte, syriaque, chaldéenne et marronite.

Le judaïsme s'est reconstitué solidement depuis la guerre il compte 600.000 juifs.

Le bouddhisme est sorti de sa marginalité, on estime à 400.000 les pratiquants dont 300.000 d'origine asiatique et 100.000 d'origine européenne.

Même les mouvements religieux atypiques tel les Témoins de Jéhovah ont une certaine vitalité avec 140.000 proclamateurs.

Ainsi que des politiques veuillent revoir loi sur la laïcité pour tenter de gagner quelques voix aux élections est risqué. Au vu des durs et violents débats et luttes du 19ème qui ont conduit à la loi 1905, c'est sûrement ouvrir la boîte de pandores que de vouloir céder à des groupes de pression.

La loi de 1905 française a même inspiré Ataturk pour faire de la Turquie un Etat laïque, allant jusqu'à interdire la burka dans les lieux publics, mais il est vrai que dans ce pays comme dans d'autres l'on constate des retours à des pratiques dépassées, et au réveil de réactions.

François Jourdan théologien et islamologue à Toulouse rappelle que l'église catholique a connu au 20ème une crise moderniste qui a déchiré les chrétiens, les obligeants à sortir d'une lecture naïve de la Bible face à l'archéologie, la paléontologie, les questions de la science (depuis plus de latin, plus de foulards sur la tête pour les femmes et d'hommes portant chapeau lors des messes, plus de soeurs des couvents portant cornettes vétues jusqu'aux pieds, plus de soutanes pour les curés).

Toujours selon François Jourdan l'islam sort lui d'une léthargie religieuse de 10 siècles et doit affronter aujourd'hui la modernité. La démolition en Irak et Syrie de sites historiques majeurs des origines de la civilisation, les crimes et tueries de Daech dus a des extrémistes, mais aussi le retour du voile en force démontrent le refus du modernisme.

La loi de 1905 assure a toutes les religions le droit au culte, mais nous n'avons pas à payer pour ces pratiques c'est aux fidèles de financer, nous autorisons les religions, nous ne les finançons pas. Etre 1ère, 2ème, 3ème,... religion de France ne change rien, pour financer des lieux de cultes les associations cultuelles doivent faire appel aux dons ou demander l'affectation de lieux de cultes ou de bâtiments inoccupés, la loi de 1905 le prévoit.

Pour l'Islam nous avons au quartier des Izards une petite Mosquée, pourtant sans stationnement suffisant et cela pose problème aux riverains (pourtant le métro n'est proche). Il est souhaitable que les fidèles de cette religion puissent disposer d'un lieu décent, mais pas avec l'argent public.

De par le Monde il y a des lieux multiconfessionnels, la mosquée actuelle Jamme Masjid de Brick Lane à Londres était une synagogue, auparavant un temple protestant, en Turquie la cathédrale Sainte Sophie à Istamboul est devenue un haut lieu de la religion musulmane, à l'inverse la mosquée Mezquita à Cordoue en Espagne est devenue une cathédrale, le temple de Moncton au Canada est multiconfessionnel, et bien d'autres ...... Quand l'on s'écoute tout est possible!

La loi de 1905 garantit le libre exercice des cultes, ne reconnait, ni ne salarie personne, garantit la liberté de conscience et donc le droit ou pas d'être croyant de la religion de son choix, dit que les associations cultuelles n'ont pour objet que l'exercice du culte.

La France tient à sa laïcité, elle crée le lien social, l'important est de respecter nos lois, sinon les élus prendront leur responsabilité.

Ci-dessous la loi du 9 décembre 1905

texte officiel téléchargé des sites de l'Etat

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article