Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le quartier de Borderouge, Toulouse

Le quartier de Borderouge, Toulouse

Urbanisme, habitat, aménagements, loisirs, social, culturel, toutes les informations sur le quartier

Les Elus & l'avenir du CQB

Dommage, le Président du CQB Jean Pierre SERAN était bien décidé à aider les nouveaux élus de son expérience, de sa réelle connaissance du quartier, de ses qualités, de ses problèmes, de ses réseaux, de ses besoins d'équipement, sans le moindre conflit comme nous l'avons toujours fait depuis 2003, puis de se retirer pour un repos bien gagné (ce sera pour plus tard).

Au CQB nous ne faisons pas de politique, mais nous respectons dans nos membres toutes les orientations, notre seul objectif c'est l'efficacité pour notre quartier et notre ville.

Ainsi avec Danièle DAMIN de 2003 à 2008, quels que soient certains avis des habitants sur elle, nous eûmes une vraie Maire de quartier sur la période de Philippe DOUSTE-BLAZY Maire.

Celà se dégrada quelque peu quand ce dernier conservant la Présidence de l'agglo. toulousaine laissa son fauteuil à son adjoint et ancien délégué parlementaire Jean Luc MOUDENC. Dès lors le décisionnel des quartiers passa à la ville, regroupés autour du cabinet, loin du terrain.

Dommage lors de cette époque bénie nous avions décidé en petit comité autour de Danièle DAMIN la création sur des délaissés de la rue Renan du SkatePark, du parcours à bosse VTT, de l'imprimerie et ses studios d'enregistrement, du parcours santé, puis avenue Bourgès-Maunoury du City-stade, .. (d'autres équipements étaient prévus).

En 2008 vint l'équipe de Pierre COHEN avec une organisation différente sans Maire de quartier mais un responsable de secteur Jean Michel FABRE, un actif proche Etienne MORIN, et un figurant.

Des rapports tendus du début nous étions passé à des joutes si les projets ne semblaient pas conformes en faisant des contre-propositions avec le soutien du public qui nous était assuré lors des commissions de quartier ou réunions sur l'urbanisme, l'écologie etc... Mais avec du respect de part et d'autres avec les Socialistes et Verts, sans mises en cause de personnes, il avaient compris que notre intérêt était le quartier, la ville et rien d'autres.

Il en reste toujours du respect, et même une collaboration avec les conseillers départementaux nouvellement élus Vincent GIBERT et Marie-Claude FARCY très intéressés par le quartier comme l'était le conseiller général Claude CALESTROUPAT.

De l'élue actuelle nous ne ferons pas de commentaires, le décisionnel est auprès du cabinet du Maire, on aurait souhaité qu'elle ai au moins la capacité à porter auprès de lui les besoins du quartier.

Le courrier, signé du Maire qu'elle nous a fait envoyer est révélateur nous n'avons pas le droit de la questionner sur les besoins du quartier. Désormais elle n'a plus la moindre copie de ce que le CQB fait, nous continuons avec efficacité, et les conseils donnés aux associations de se tenir à distance du CQB sont sans effet. Qu'elle m'est retiré des listes d'invitation aux inaugurations et divers ne me gène pas je ne cours pas les buffets, ce qui est important c'est que dossiers me soient relayés.

Le CQB continue, il est en phase d'amplification d'activité, nous réorganisons le bureau avec 6 membres de plus hors trésorier et secrétaire, surement vice-présidents délégués à des activités précises. Ils décideront, agiront en toute liberté, Jean Pierre SERAN assurera la coordination, et se réservera l'urbanisme. Enfin, la relance du journal de quartier est à l'étude.

Et puis il faut dire que nous ne sommes pas les seuls à subir la îre de cette dame par courrier, des directeurs salariés de la ville connus pour leur qualité en ont reçu de sévères, des Présidents d'association aussi, citons en un, pourtant grand soutien de Jean Luc MOUDENC durant toutes ses campagnes, Azdine SELAIMA qui dirige le Taekwondo, il se trouve désormais interdit d'organiser des vide-greniers, celui prévu le 20 septembre n'aura donc pas lieu.

A ceux qui nous disent souhaiter le départ de cette dame, nous répondons, les élus passent et les associations restent, nous serons vite en 2020, juste 4 ans et 7 mois.

Ci-dessous l'échange de courriers qui ont coupé le pont avec cette élue.

 

Les Elus & l'avenir du CQB
Les Elus & l'avenir du CQB

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CQB 23/08/2015 09:44

Besos tous les commentaires sont acceptables et vous prenez garde à ne pas vous en prendre aux personnes et je vous en remercie, il est vrai que si cela avait été le cas je l'aurai effacé. Mais c'est vrai la réponse au Maire a été faite sous la colère, d'un seul jet, il y a dans le texte des remarque que lui seul peut comprendre, pas vous, elle devait rester privée, c'est l'excès de courriers critiques aux cadres du quartier qui m'a incité à publier. Vous avez le recul pour juger, c'est si facile quand l'on ne fait rien l'on ne s'expose à aucune critique n'est ce pas Monsieur, qu'avez vous fait pour le quartier vous ? Je ne suis pas parfait certes mais au moins moi j'agis, et je vous livre vous livre une pensée qui me tient à coeur et qui me permet de rire de vos propos elle est de J. Clarétie "Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose a contre lui ceux qui voudraient faire quelque chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien". Je vous laisse méditer cette pensée, je pourrais rajouter celle de Chateaubriand "il y a des temps ou l'on doit dépenser le mépris qu'avec économie à cause du grand nombre de nécessiteux". Je ne doute pas que vous vous esclafferez de rire, j'au rai au moins obtenu de vous rendre joyeux 2mn. Bien à vous cher Monsieur ou dame après tout avec l'anonymat je n'en sais rien, quel courage !

Besos 22/08/2015 23:10

D'une façon générale, les formulations sont très maladroites, du coup certaines phrases sont incompréhensibles. C'est dommage car cela enlève une grosse part de crédibilité au CQB. Quand je lis la réponse du President du CQB a JL. Moudenc ci-dessus, je me dis que ce dernier doit rigoler.

Matio83 22/08/2015 23:02

Bravo pour vos actions M. SERAN, pour que le quartier de Borderouge ne devienne pas un ghetto comme savent si bien le faire les municipalités de gauche comme de droite quand ils ne savent pas quoi faire de tout ce monde arrivant dans les villes : on les parque dans des immeubles à 5 étages sans service public ni commerces de proximités. Et puis 10 ou 20 après, on casse ces immeubles, ces quartiers car ils sont devenus des zones de non droit et on recase la population ailleurs dans des quartiers neufs (exemple : le mirail -> izard/Borderouge ) . Et ça recommence, c'est cyclique. Et on s'étonne naïvement que les gens ne votent plus pour ces élus et se tournent vers les extrêmes. Quand est-ce que nos élus penseront à nous un jour, les habitants de ces quartiers ? Eux n'habitent pas ici, ils sont dans leurs quartiers huppés voir même en dehors de Toulouse. Je suis moi aussi un sympathisant de droite et partie comme c'est partie la prochaine fois, ils n'auront plus mon vote. Taper sur la municipalité sortante ne dure qu'un temps , maintenant il faut de l'action, de l'audace, de l'implication, de la réactivité mesdames et messieurs les élus. Ne pas écouter les associations qui agissent dans ce quartier, les habitants qui y vivent, c'est se couper de la réalité, du terrain. Il faut venir, se déplacer, sentir l'atmosphère , s'y promener, voir les résidents , les commerçants , les interroger , prendre leurs doléances, mettre la main à la patte... Et non pas rester dans les palais et mairie de quartier en regardant à travers la vitre les gens vivrent.
Sans des gens comme vous, M. SERAN, le quartier ressemblerait au Mirail ou à Empalot, quartiers pourtant que les élus expliquent qu'il ne faut plus jamais faire ça. Et pourtant, on y va tout droit si on ne fait rien. C'est pour ça que je vous remercie d'être là, à l'affût des moindres problèmes, soucieux du bon vivre ensemble, de la propreté, de la sécurité, de l'environnement. M. Le Maire et la Maire de quartier ont tort de ne pas vous écoutez, car tous ensemble, on peut réaliser quelque chose de bien. A bon entendeur...